Attention à la douche froide

20 septembre 2016 - 10:06

Les week-ends se suivent et se ressemblent pour les rouge et blanc... 

 

ACG Foot Sud  1 – 0 CSSG 

Deuxième déplacement de la saison, et deuxième défaite pour notre équipe première. Samedi soir, c'est sur le terrain de Civray que nos joueurs ont trébuché. 

Contrairement à leurs habitudes, les rouges rentrent très mal dans la partie, concédant rapidement deux occasions, que le gardien Quentin Duchêne remporte. Notre équipe n'arrive pas à imposer son jeu et subit énormément celui des joueurs du sud Vienne. Les locaux enchaînent les occasions sans trouver la faille dans notre défense, bien suppléée par notre portier. La seule éclaircie rouge vient d'une percée de Kevin Rogeon qui remonte parfaitement un ballon sur son côté gauche, avant de servir Nicolas Joyaux (numéro 10 du soir) dont la frappe frôle la lucarne… Arrive la mi-temps sur un score nul et vierge. 

Comme souvent la reprise du second acte est très poussive pour notre équipe. Néanmoins, malgré quelques occasions concédées, les rouges restent dans la partie. Petit à petit, l'équipe entraînée par Gaël Coureuil arrive à prendre le contrôle du jeu. C'est alors que le destin a décide de s'en mêler. Sur une action côté gauche, notre « petit vélo » à nous, Damien Ghirlanda se blesse. Ce coup du sort désorganise l'équipe. A cela on ajoute l'exclusion de Nicolas Joyaux suite à deux cartons jaunes (dont le deuxième n'est vraiment pas évident). Le dernier quart d'heure s'annonce ardu pour les rouges. Et ce qui devait arriver arriva à 4 minutes du terme. Nous encaissons un but sur un cafouillage dans la surface. Triste constat, un match nul aurait satisfait les baillargeois. Il faut se reprendre dès la semaine prochaine à Coussay-les-Bois en coupe du district. 

 

CSSG(2) 2 – 7 Avanton

Les hommes d'Alexandre Duchêne accueillait Avanton ce week-end. Après la lourde défaite contre Cenon, c'est une toute autre équipe qui se présente sur la pelouse annexe des Sablières. 

Cette équipe emmenée par leur capitaine Anthony Méré fait preuve de très bonnes intentions en début de partie. Elle développe un jeu construit mais manque de réalisme aux abords des 18 mètres adverses. Malheureusement sur trois contres, les bleus marquent trois fois. La triste réalité du football. Le réalisme fait loi sur le rectangle vert. Notre équipe ne baisse pourtant pas les bras et continue d'essayer de pratiquer du jeu, toujours sans réussite. Le coach procède à quelques ajustements tactiques en replaçant Gildas Moukambi au côté de Manu Nouhaud en défense centrale. Cela permet de rééquilibrer l'équipe. Mais sur la quatrième action d'Avanton, ils marquent leur quatrième but juste avant la mi-temps. C'est ce qu'on appelle du 100 %. 

Les débats s'équilibrent en seconde mi-temps où les baillargeois se font plus pressants. Sur une belle action collective, Fabien Lecouturier trouve le jeune Florian Bainvel qui, plein de sang froid, remet parfaitement dans l'axe pour Benjamin Couraud qui pousse le ballon au fond des filets. Cette action réjouit les spectateurs et remonte le moral de nos gars. Peu de temps ensuite, Binouse trouve même encore le but sur une belle frappe lointaine. Néanmoins, cette frappe a donné des idées aux visiteurs qui décident d'en faire de même. Trois superbes frappes qui finissent au fond et voilà un score très sévère. Il faut noter le comportement exemplaire des 13 joueurs présents, qui n'ont pas baissé les bras, malgré le manque de fraîcheur et le score lourd. 

 

 

ASPTT (3) - Entente Marigny/CSSG Fft2. 

Dégouté, ni plus ni moins. C'est le sentiment que doit ressentir le coach Tony Texier. Nous sommes le 19 septembre et il n'a pas eu le droit de jouer le moindre match de la saison. Par deux fois ces adversaires ont fait défaut. Cette fois-ci l'entente n'a pas réussi à fournir le nombre de joueurs nécessaire à la pratique du football. On le sait, la situation est dure pour grand nombre de clubs du district de la Vienne. Néanmoins, les joueurs doivent comprendre qu'ils ont la CHANCE d'avoir une personne motivée pour s'occuper d'eux chaque dimanche, ainsi que le mardi et le vendredi. Respectez ce travail et faites en sorte d'être présent tous les dimanches, et de faire vos licences. Sinon, comme dirait Aimé Jacquet, on va « à l'avant de graves déconvenus ». 

 

Commentaires

LE CSSG RECRUTE !

                                 DESCRIPTION...