C.S. SAINT GEORGES LES BAILLARGEAUX : site officiel du club de foot de ST GEORGES LES BAILLARGEA - footeo

LE CSSG N'A PAS SAISI SA CHANCE

1 juin 2015 - 15:15

Jamais en mesure d'inquiéter une équipe de Nouaillé solide, notre réserve n'a pu s'offrir une place en demi-finale. Frustrant.

La magie de la coupe n'aura donc pas opéré aux Sablières hier après midi. La saison 2014/2015 s'est conclue au terme d'un match terne et sans rythme, presque triste. Face à un adversaire bien connu (la trois de Nouaillé étant aussi membre de la poule E de D4), les baillargeois n'auront jamais su imposer un quelconque rythme à la rencontre. Pourtant, dès les premiers instants, notre équipe s'offre deux belles occasions, comme celle de Dylan Couturon, révélation de cette année, mais dont la frappe trop croisée finira en six mètres. Ou celle de son cousin, Frédéric Sarrazin, repositionné en 8 pour pallier l'absence du métronome Guillaume Augé, LE grand absent hier. En face, les visiteurs laissent passer l'orage durant les dix premières minutes avant de se lancer dans les hostilités. Contrairement aux baillargeois, il ne faudra qu'une seule percée pour que l'attaquant nobilien trompe Quentin Duchêne du bout du pied, sur une belle ouverture en profondeur. Après ce but, la formation coachée pour la dernière fois en quatre ans par David Duhem, recule et ne remet plus le pied sur le ballon dans l'entrejeu. Il y a bien quelques escarmouches et quelques frappes lointaines coté rouge et blanc, mais rien de vraiment dangereux. Les joueurs de Nouaillé se contentant de coups de pieds arrêtés pour inquiéter l'arrière garde locale, où il fallait noter le retour après 4 mois d'absence de Damien Niquet, et la bonne prestation de Bertrand Boydens.

 

En seconde période, le rythme ne s'ébranle guère et les approximations techniques sont légions. Quentin Duchêne s'emploiera deux fois de fort belle manière pour éviter le break et maintenir son équipe dans le coup. Mais à l'autre bout du terrain, aucun danger ne sera créé, si ce n'est une frappe de Thomas Boutant qui passera au dessus de la barre. Les changements d’hommes et de tactiques ne produiront rien dans le dernier quart d'heure, Saint-Georges manquant de gaz ou d'envie pour emballer le rencontre jouée devant une belle affluence de spectateurs. Mais le dernier rendez-vous de la saison sera loin de ressembler à un feu d'artifice, et la qualification de Nouaillé pour la demi-finale (où elle affrontera Ligugé 3) finira de transformer ce qui pouvait être une belle fête en pétard mouillé.

Commentaires

LE CSSG RECRUTE !

                                 DESCRIPTION...