C.S. SAINT GEORGES LES BAILLARGEAUX : site officiel du club de foot de ST GEORGES LES BAILLARGEA - footeo

L'ESPOIR N'EST PAS MORT

26 janvier 2015 - 14:02

C'était le retour au championnat ce week-end pour notre club, comme pour tant d'autres dans le District de la Vienne. Nos trois équipes ont retrouvé les pelouses avec deux succès, mais une aussi une défaite.

CSSG - ASPTT Poitiers : 2-3 (Bosdonnat A., Bosdonnat J.)

Nous les avions quittés après une triste élimination en Coupe du district, il y a plus d'un mois, sur le terrain de la Chapelle Viviers. Pour cette nouvelle année, c'est presque une nouvelle saison qui s'ouvre pour les joueurs d'Eric Roy. Hier, ils défiaient l'équipe de l'ASPTT de Poitiers, en grande forme après un exploit face à Parthenay, club de DHR, en Coupe du Centre-Ouest. Malheureusement, tout ne se passera pas comme prévu pour nos joueurs. Malgré un état d'esprit qui se veut plus combatif (retrouvé aussi à l'entrainement), nos joueurs n'ont pas su régler tous leurs problèmes hier, notamment en défense. Avant la mi-temps, alors que les deux équipes se tenaient encore au score, les visiteurs ouvre leur compteur but sur une faute de relance. Toutefois, les baillargeois ne baissent pas les bras et essaient de recoller au score. Se découvrant, désordonnés dans leur replacement, nos joueurs servent sur un plateau les balles de double break au poitevins en l'espace de dix minutes. Nous arrivons à l'heure de jeu, et c'est alors que la révolte sonne, malheureusement un peu tard. Emmené par un Aymeric Bosdonnat capitaine hier, notre équipe réduit l'écart. Quelques minutes après ce but, c'est l'autre Bosdonnat, Joévin, qui ramène son équipe à un but des visiteurs. L'espoir renait mais il sera vain puisqu'aucun but ne sera inscrit de part et d'autre dans le dernier quart d'heure. Cette rencontre a montré que notre équipe reste trop fébrile défensivement, et manque de sang froid offensivement. Elle n'aura pas su transformer ce match en succès, malgré une domination évidente dans la possession de balle, surtout en seconde mi-temps. Ce mauvais résultat place la rencontre à Antoigné, dimanche prochain, comme un match vital pour la "survie" de notre équipe en D1. La victoire sera plus qu'impérative.

US Béruges - CSSG 2 : 1-2 (Hatrisse K. x2)

Les weekends passent et se ressemblent pour notre équipe deux, qui ne s'arrête plus, et qui enchaîne les bons résultats. Au point quasiment d'effacer une piteuse entame de championnat. Hier, c'était un duel couperet pour notre équipe face au leader, Béruges. En cas de défaite, notre réserve faisait quasiment une croix sur une possible accession en fin de saison. C'est donc le couteau entre les dents que les joueurs vont répondre au défi physique et tactique qui leur est proposé par un adversaire au jeu placé et ordonné. Evoluant en bloc haut, ils livrent une formidable lutte, chacun faisant de sa zone de jeu un lieu de combat pour le ballon. Certes, Béruges domine et il faudra un impérial Pierre-Olivier Duchêne pour écœurer les attaquants adverses, notre dernier rempart réussissant à remporter cinq face à face. Toutefois, la première période est équilibrée, les uns sauvant une tête de Maxime Mouate sur la ligne, les autres voyants une balle heurter la barre. A la pause, les deux équipe se neutralisent et se rendent coup pour coup, chacun ayant eu ses périodes de dominations Au retour des vestiaires, Béruges accélère et notre formation s'en remet aux fautes pour stopper les attaques. En dix minutes, elle écope de trois cartons jaune et encaisse un but. Heureusement, le réalisme fait parti de nos qualités, et sur la seconde offensive de la période, Kyrian Hatrisse égalise. Le match s'emballe, s'électrise et monte encore en intensité. Cinq minutes après le but de "Kiki", Béruges hérite d'un généreux penalty, accordé par un arbitre qui en avait oublié un pour les nôtres ... Mais hier, rien ne pouvait arriver à un monstrueux Pierre-Olivier Duchêne, qui stoppa le tir pourtant bien exécuté. La chance du leader est passée. Notre équipe, n'évoluant qu'en contre, profite de l'un d'eux et d'une faute de relance, pour que Kyrian Hatrisse marque le but d'une victoire qui pourrait valoir très chère en fin de saison. Nous avions rarement vu notre réserve montrer autant de caractère et de réserve mentale. Une âme de groupe existe, elle sera très importante pour la rencontre face à Dissay, et un derby placé sous le signe de la revanche !

CSSG 3 - Entente Curzay/Jazeneuil : 5-0 (Soreau C., Ducouret, Nouhaud, Bernier, Hatrisse M.)

 

C'est une semaine d'infortune qui se fini en feu d'artifice pour notre équipe 3. En effet, une mauvaise nouvelle est venue s'abattre sur le moral des joueurs vendredi soir. Notre seconde réserve ne pourra pas défendre ses chances en Challenge Renaudie, malgré une victoire acquise sur le terrain. La faute à la présence de Jonathan Mériot dans le 11 de départ de la rencontre face à Sèvres Anxaumont, alors qu'il avait participé aux Challenge des Réserves au tour précédent avec l'équipe 2. Hors c'est interdit, et notre équipe s'est retrouvée éliminée sur tapis vert. On ne rejettera la faute sur personne, et la meilleure réponse qui pouvait être donnée était une victoire hier. Ce fut chose faite, et de fort belle manière, par des joueurs qui n'ont donc plus que du plaisir à  prendre en cette seconde partie de saison, puisque l'accession semble inaccessible. Très rapidement, notre équipe monopolise le ballon, et assiège le but adverse, enchaînant les occasions de but. Au total, cinq seront inscrits, respectivement par Cédric Soreau, Thibaut Ducouret, Manuel Nouhaud, Guillaume Bernier et Morgan Hatrisse. De l'autre coté du terrain, Quentin Duchêne n'aura pas eu à s'employer énormément mais il sortira quelque arrêts de grande classe notamment un coup franc qui allait finir sa course en lucarne. Ce dernier en aura aussi profité pour compter les occasions baillargeoises. De l'aveu du portier, "l'équipe aurait pu inscrire une bonne dizaine de buts, mais certains ne voulaient pas marquer".  En somme ce fut un véritable festival offensif de la part d'une équipe qui a retrouvé le sourire après le match. Et on aime mieux ça ! 

Commentaires

LE CSSG RECRUTE !

                                 DESCRIPTION...